lundi 6 décembre 2010

L'Approche Intégrale

Le Journal Intégral a, entre autre, pour objet de présenter au public francophone des initiatives et des recherches qui s’inscrivent dans le vaste courant de mutation planétaire à l’origine de modes de vie et de modèles de pensée innovants inspirées par une vision intégrale.
Créé en 2007 à Montpellier, METAPHORM est un organisme de formation qui œuvre au développement du potentiel humain, personnel et professionnel, dans le cadre de l'Approche Intégrale. Au travers de stages, formations et diverses interventions, l’équipe de Métaphorm a pour vocation d'aider chacun à découvrir, devenir et exprimer le meilleur de son potentiel d'être, de vie et de créativité.

Ses clients sont des particuliers, des professionnels, des entreprises ou des organisations sensibles aux changements actuels et qui souhaitent aborder avec une vision, une éthique et une responsabilité nouvelles leurs rôles et leurs fonctions dans leurs activités et leurs divers groupes d’appartenance. Sur le blog de METAPHORM on peut trouve des réflexions et de nombreuses vidéos ayant trait aux centres d’intérêts et aux activités développées par cette équipe.

Dans le texte ci-dessous, les fondateurs de Métaphorm nous donnent leur vision de l’Approche Intégrale et la façon dont celle-ci peut s'appliquer dans les divers secteurs de la connaissance et de l'action.


L’Approche Intégrale. Métaphorm

La fin du 20ème siècle et le début du nouveau millénaire marquent un tournant majeur dans l’évolution de l’humanité. Pour la première fois dans l’histoire, le cadre de référence global avec lequel nous sommes de façon volontaire ou contrainte amenés à envisager les problématiques humaines, devient mondial : mondialisation économique, développement fulgurant des technologies, tout particulièrement celles liées à l’information et à l’informatique, raréfaction globale des ressources énergétiques, explosion démographique, crise alimentaire et écologique mondiale, interconnexion culturelle globale…

Ces multiples évolutions émergentes, qui se développent sur l’échelle d’une vie humaine, donnent parfois le vertige tant elles font exploser la complexité des questions auxquelles elles confrontent chaque citoyen du monde. Pour la première fois, les questions liées à la survie même de l’humanité et à celle de notre milieu écologique à moyen terme se posent de façon très concrète dans un contexte amplifié par la crise actuelle. Tout cela génère à la fois de grands espoirs, mais aussi de grandes peurs pour l’avenir, qu’illustre la résurgence des thèses apocalyptiques.

La profonde mutation en cours se voit amplifiée par la crise actuelle qui dépasse de loin le champ économique et nous amènent à réinventer un sens nouveau sur nos façons d’envisager nos vies personnelles et collectives. En effet, les modèles et les concepts avec lesquels nous envisagions notre rapport au monde et l’évolution de nos sociétés ne sont plus viables en l’état. Les déséquilibres extrêmes et les risques systémiques non maîtrisés deviennent criants.

Leviers d’une époque, ces modèles et concepts tendent à devenir aujourd’hui des obstacles, et l’étude des mécanismes de l’évolution démontrent de façon multiple que la survie d’une entité ou d’un collectif dépend de sa capacité à générer de nouvelles représentations, de nouveaux modes d’être et des rapports différents permettant d’appréhender les changements de contexte. Albert Einstein savait cela, lui qui disait : « Les problèmes auxquels nous sommes confrontés ne peuvent être résolus au niveau et avec la façon de penser qui les a engendrés


Intégrer le passé pour aborder le futur

Les évènements en cours nous poussent donc aujourd’hui à développer des approches permettant d’intégrer les mutations actuelles, et ceci, non en écartant le passé, mais bien plutôt en l’intégrant et en retirant les fruits de nos expériences pour faire émerger de nouveaux modes du vivre-ensemble en harmonie avec l'évolution de notre environnement. Redoutables, mais aussi fascinantes expériences et époque à laquelle nos générations sont confrontées et qui ne pourront faire l’économie de leurs responsabilités.

Cette tache pourrait nous sembler impossible, voire rebutante tant l'explosion de la complexité est sans précédent. Pourtant, principes et modes du futur sont bien souvent en germe dans le passé qu'il convient donc de ne point renier. Depuis l’aube des temps des pionniers ont marqué l’histoire de vues originales qui se sont concrétisés au fil des siècles (Démocrite, Galilée, Newton, Jules Verne, Léonard de Vinci, Einstein, Graves, Aurobindo…).

C’est dans cette logique que « L’Approche Intégrale » révèle son importance en apportant des pistes et des outils étonnamment simples et élégants permettant d'aborder ces mutations, même si beaucoup de travaux de recherche et moultes expériences doivent se faire au cours du chemin. L’Approche Intégrale n’est pas en rupture avec le passé et n’invente rien de particulier en tant que tel. Elle opère bien plus un peu à la façon d’Einstein qui, avec son originalité d’esprit, a su tirer des conclusions inédites et non envisagées jusqu'alors, en rapprochant les conclusions de travaux déjà réalisés dont il a tiré sa formule si simple et qui s'est révélée pourtant extraordinairement révolutionnaire.


Une carte globale

Cette Approche Intégrale a été primitivement développée par le chercheur-philosophe américain Ken Wilber. Son grand apport a été avant tout l'immense travail de synthèse et de réorganisation de tous les savoirs et potentiels humains en une carte globale étonnamment simple, au point qu'elle peut ne tenir que sur une page. Ceci justifie le surnom d’Einstein de la conscience qu’on lui prête parfois, qualification qu’Albert Einstein lui-même ne lui aurait vraisemblablement pas refusé, lui qui disait déjà : «Il devient indispensable que l'humanité formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé

Il serait cependant incorrect d’attribuer l’origine de l’Approche Intégrale à Ken Wilber, dans la mesure où les éléments clés de la carte intégrale avaient déjà été élaborés par le Maître du yoga intégral et l’immense penseur de l’évolution qu’était Sri Aurobindo dans la première moitié du 20ème siècle. C'est d'ailleurs principalement certains aurobindiens qui lui font quelques critiques techniques. Il n'en demeure pas moins que Ken Wilber a rendu plus accessible aux occidentaux avec génie la vision intégrale de Sri Aurobindo en la reliant aux connaissances et aux champs de savoir actuel.

De fait, les travaux de Ken Wilber ont déjà inspiré bon nombre de personnalités, de créations ou de processus. Citons par exemple le processus d’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud, les auteurs du film Matrix, Tony Blair, Al Gore, le président Bill Clinton qui a d’ailleurs cité Ken Wilber lors du Forum économique mondial 2006 à Davos en évoquant la promotion de la démocratie auprès de l’électorat populaire: «Le monde a besoin d’être davantage intégré mais cela requiert un niveau de conscience bien supérieur au niveau actuel ainsi qu’une capacité à voir au-delà des différences qui nous caractérisent. »


La carte et le territoire

Pour se faire une idée de la façon dont de Ken Wilber perçoit le modèle qu'il a développé, citons ci-dessous l'introduction de son ouvrage, «Le livre de la vision intégrale»:

« Et si on prenait, littéralement, tout ce que les différentes cultures ont à dire sur le potentiel humain – comme la croissance spirituelle, psychologique et sociale – et qu’on pose tout ceci là, sur la table ? Et si on tentait de trouver les clés critiques et essentielles au développement humain en se basant sur la totalité des connaissances humaines qui nous sont maintenant disponibles ? Et si on tentait, en se basant sur des études interculturelles approfondies, d’utiliser toutes les grandes traditions du monde afin de créer une carte vraiment composite, une carte complète, une carte qui inclut vraiment tout, ou une carte qui inclurait les meilleurs éléments de chacune d’entre elles. ?

Cela a-t-il l’air, rebutant ? Dans un sens, ça l’est ! Mais dans un autre sens, les résultats se révèlent étonnamment simples et élégants. Pendant ces dernières décennies, il y a vraiment eu une recherche approfondie sur une carte complète de tous les potentiels humains. Cette carte utilise tous les systèmes et modèles existants qui se sont donnés pour vocation de décrire la croissance humaine – allant des chamanes et sages anciens jusqu’aux révélations actuelles des sciences cognitives – et distille ses ingrédients principaux sous forme de cinq composants simples. Ces facteurs constituent les éléments ou les clés essentielles pour déverrouiller et faciliter l’évolution humaine.

Quels sont les cinq éléments ? Nous les appelons quadrants, niveaux, lignes, états et types. Comme vous allez le voir, tous ces éléments sont, à cet instant même, accessibles à vos propres perceptions. Ces cinq éléments ne se limitent pas à une existence purement conceptuelle, ce sont des aspects de votre propre expérience, des contours de votre propre conscience de ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de vous, comme vous serez en mesure de le vérifier par vous-même tandis que nous poursuivons.

Quel est l’intérêt d’utiliser cette Carte Intégrale ? Tout d’abord, que vous travailliez en entreprise, en médecine, en psychothérapie, en écologie, dans le droit – ou tout simplement dans la vie ou l’apprentissage au quotidien – l’utilisation de la Carte Intégrale permet de vous assurer que vous «
êtes en train de couvrir tout le terrain ». Si votre objectif est de survoler les Rocheuses, plus votre carte sera précise, moins vous aurez de chances de vous écraser. Une Approche Intégrale donne l’assurance que vous êtes en train d’utiliser toute la gamme des ressources possibles dans n’importe quelle situation, avec de plus grandes chances de réussite.

En second lieu, si vous apprenez à repérer ces cinq éléments au sein de votre perception – parce qu’ils sont là, de toute manière – vous les apprécierez, les exercerez et les utiliserez plus facilement alors… Ainsi, votre croissance et votre développement personnels vers des façons d’être plus élevées, plus larges, plus profondes se verront accélérés, sans oublier des possibilités accrues d’excellence et de réussite dans le domaine professionnel. Une simple familiarisation avec ces cinq éléments du modèle intégral vous orientera plus facilement et pleinement dans ce voyage excitant de découverte et d’éveil. En bref, l’Approche Intégrale offre des façons plus efficaces et plus complètes de se voir et de voir aussi le monde autour de soi.

Mais il y a une mise en garde nécessaire dés le début : la Carte Intégrale est, tout simplement, juste une carte. La carte n’est pas le territoire. Nous voulons seulement éviter la confusion entre la carte et le territoire – mais on ne veut pas non plus d’une carte défaillante ou imprécise. Est-ce que vous souhaitez vraiment survoler les rocheuses avec une carte défaillante ? La Carte Intégrale est juste une carte, mais c’est la carte la plus complète et précise que nous possédons actuellement
». (Ken Wilber : Le livre de la vision intégrale)


Les Quatre dimensions de la Réalité

L'Approche Intégrale est donc une manière (r)évolutionnaire d'envisager le monde, s'appuyant sur l'ensemble des sciences et connaissances existantes, modernes et traditionnelles, occidentales et orientales, techniques et artistiques, médicales, sociales, spirituelles....

Elle est utilisable dans tous les champs du savoir : du monde des affaires à la médecine, de la psychologie au droit, de la politique au développement durable, de l'art à l'éducation, de la sociologie à la spiritualité...

Cette démarche globale, inclusive, systémique et holistique donne un relief différent à chaque discipline et un autre regard sur la vie. Chaque champ de connaissance qui recourt à cette approche est ainsi en mesure de se réorganiser de façon plus complète, efficace et efficiente. L'Approche Intégrale apporte un nouveau regard à ces disciplines et met en lumière les abords qui ne présentent pas ce caractère intégral ou qui sont moins complets et peut ainsi servir de guide pour réorganiser ces disciplines.

Elle permet également d'élargir la perspective dans laquelle un individu ou une entreprise évolue, en prenant simultanément en compte leurs dimensions intérieures, extérieures, individuelles et collectives, pour mieux « transcender et inclure » les antagonismes et la complexité du monde. En d'autres termes, pour que vous ayez une vision complète d'un marché ou d'une situation et puissiez prendre les meilleures décisions possibles en toute connaissance de cause, vous devez prendre en compte une perspective globale incluant les quatre dimensions de la réalité : intérieur, extérieur, individuel, collectif.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire