mercredi 12 juin 2013

Le Leadership Evolutionnaire


Vous ne pourrez évoluer à moins d’essayer d’accomplir quelque chose au-delà de ce que vous avez déjà réalisé. Ralph Waldo Emerson 


Lundi 24 juin de 18h30 à 21h30 au Forum 104 aura lieu une rencontre avec Alain Gauthier à l'occasion de la parution de son dernier livre : Le Co-leadership évolutionnaire, pour une société co-créatrice en émergence. Chercheur, auteur et coach international, Alain Gauthier nous ouvre des voies nouvelles qu'il a déjà parcourues en éclaireur, fort de sa longue expérience de praticien et de pionnier de l'intelligence collective, sur plusieurs continents, au plus près de l'évolution des organisations et des entreprises. 

Son parcours international l’a mené d’HEC, Stanford et McKinsey à la co-fondation avec Peter Senge de la Society for Organizational Learning (SoL) aux Etats-Unis et en France. Auteur de plusieurs livres sur le leadership et enseignant à l’Université Paris II, Alain Gauthier partage son temps entre les Etats-Unis, l'Europe et des missions en Afrique. Il centre actuellement son activité sur le développement d’un co-leadership évolutionnaire capable, par l’exemple, de créer les conditions d’une transformation des mentalités, des comportements, de la culture et des structures dans les organisations et la société.

Selon lui le leadership doit être repensé dans le contexte d’une profonde mutation vécue actuellement par l’humanité. Faire preuve de leadership aujourd’hui, c’est participer à cette mutation en étant capable de franchir un seuil ouvrant sur l’inconnu et de donner l’exemple en découvrant ou inventant de nouvelles possibilités à explorer et réaliser. Son nouvel ouvrage est un livre-ressource pour tous celles et ceux, éducateurs, entrepreneurs et autres acteurs engagés qui s’emploient à co-créer au quotidien une société ouverte et apprenante, riche et durable. 

Homo Conexus

Dimanche dernier a eu lieu une session exceptionnelle de l’Université Intégrale dont le thème était Le nouveau paradigme de la co-évolution. La convergence entre spiritualité non-duelle, philosophie évolutionniste, étude du développement humain en sciences sociales et découvertes en sciences exactes (dans le domaine de la physique quantique comme dans celui des sciences intégratives) fait advenir un nouveau modèle fondé sur la co-évolution entre l’homme et son milieu. 

Dans nos sociétés de l’information en mutation constante et en complexité croissante, le modèle abstrait et objectif de la rationalité instrumentale qui fut au cœur de la modernité technocratique apparaît totalement dépassé. A sa place émerge un autre paradigme fondé sur une vision à la fois dynamique et systémique, de la conscience, de l’être humain et de son milieu à la fois social et naturel. 

A travers une multiplicité de crises, nous assistons à l’agonie de l’Homo Oeconomicus, individu abstrait et désaffilié, calculateur et dominateur, qui se veut « maître et possesseur de la nature ». Voici venu le temps de l’Homo Conexus, intégré à son milieu d’évolution et se développant en synergie avec les différentes sphères – intersubjective et sociale, écologique et cosmologique – qui constituent ce milieu. 

Un Nouveau cycle


Comme toute métamorphose, celle de l’Homo Oeconomicus en Homo Conexus s’effectue chez d’abord chez certains « mutants » qui explorent des formes de pensée et de sensibilité novatrices en expérimentant des nouveaux mode de vie et d’organisation. Dans un article intitulé Un appel au leadership évolutionnaire pour incarner un nouveau paradigme de développement, Alain Gauthier analyse cette mutation dans toute sa profondeur : « Nous sommes témoins « d’une fin de monde » correspondant à la conclusion simultanée de trois grands cycles : 

1) Un cycle de 30 ans d’ultra-capitalisme et d’hyperconsommation qui a été caractérisé par des excès économiques au détriment du social et de l’environnement, des conséquences en termes de mal-être pour d’innombrables personnes, et le pillage des ressources de la planète. 

2) Un cycle d’environ 300 ans de modernité qui a apporté de multiples libertés et des droits humains et sociaux pour beaucoup, mais aussi une objectification de la nature et des humains, y compris de nouvelles formes d’inhumanité. 

3) Une « ère mentale » de 3000 ans qui a pour conséquence un déséquilibre entre intellect et intelligence du cœur et du corps. La conjonction de ces trois cycles a conduit à des formes de leadership qui ont limité le développement des individus, de leurs communautés, et dégradé leur rapport à la nature et la signification de la vie. 

Cependant, de nombreux signes de l’amorce d’un nouveau cycle sont déjà visibles – même s’ils ne sont pas encore mis en valeur par les médias dominants. Et de nouvelles formes de leadership émergent qui créent les conditions permettant aux individus de « croître en humanité (Patrick Viveret) ». Cette évolution combine le meilleur de la modernité et des sociétés indigènes pour manifester une nouvelle sagesse, en relation équilibrée avec la nature, la communauté humaine et le sens. 

Dans ce nouveau cycle, le leadership pourra partout donner l’exemple de l’interdépendance entre transformation personnelle et sociétale par l’adoption de pratiques individuelles et collectives qui deviendront une composante essentielle d’une éducation transformée. Un tel leadership créera les conditions d’un développement qualitatif de tous les êtres qui le souhaitent, participant ainsi au saut quantique de l’évolution qui s’ébauche actuellement. » (Presidency Key Brief. 2012) 

Transcender les limites de l’ego 


Participer à ce nouveau cycle, c’est donc, selon Alain Gauthier, donner au leadership une nouvelle dimension en l’inscrivant dans une perspective dynamique qui est celle de l’évolution : « Le troisième Big Bang de l’évolution, celui de la conscience humaine, nous a permis d’avoir une influence décisive sur l’avenir collectif de l’humanité et des autres habitants de la planète. En sortant de la quête pour la seule survie physique, un nombre croissant de personnes ont acquis la liberté de contribuer à l’évolution de l’humanité dans son ensemble, tout en créant de nouvelles menaces pour sa survie par leur comportement de consommateurs de ressources limitées. 

De fait, la quête du bonheur ou de l’accomplissement individuel devient insuffisante ou trop étroite aujourd’hui pour un nombre croissant de personnes qui veulent donner un sens à leur vie. Il leur faut pour cela reconnaître et transcender les limites de leur ego et choisir de donner toute sa place à l’impulsion évolutionnaire qu’ils sentent au fond d’eux-mêmes. En se reconnectant à leur Humanité profonde et en manifestant une conscience planétaire, ils deviennent alors des agents conscients de l’évolution. 

Le véritable leadership consiste à franchir un seuil ouvrant sur l’inconnu et à donner l’exemple en découvrant ou inventant de nouvelles possibilités à explorer et réaliser. Le co-leadership ouvre d’emblée un espace où un ensemble de personnes peuvent conjointement faire acte de leadership. Entrer dans la danse du partenariat avec les autres et avec la vie suppose d’adopter une perspective évolutionnaire qui invite à développer à la fois sa singularité et sa connexion profonde au tout, son innocence (au sens de ne pas savoir), son humilité, sa présence à ce qui est, son empathie et son courage. 

La pratique du co-leadership requiert et développe ces qualités ; elle suppose une danse intérieure avec les différentes dimensions de son identité pour que la danse extérieure soit possible dans la recherche du bien commun. Mieux que le leadership individuel, le co-leadership permet la multiplication d’actes créatifs au service du tout, qui sont essentiels pour accélérer le passage à une nouvelle ère de l’humanité consciente de sa responsabilité dans l’évolution. C’est ce que révèle un examen des émergences en cours dans plusieurs secteurs de la société ». 

Le Co-leadership évolutionnaire 

Directeur de Core Leadership Development à Oakland (Californie), Alain Gauthier est le co-auteur de six ouvrages collectifs en français et en anglais sur le leadership. Le but de ce nouvel ouvrage est d'examiner pourquoi et comment un co-leadership évolutionnaire - incarné à la fois individuellement et collectivement - peut catalyser l'émergence d'une société co-créatrice dont chaque membre se sent à la fois créateur et responsable. 

Après une exploration de la perspective évolutionnaire et de la coresponsabilité humaine dans l'évolution, l'auteur invite le lecteur à approfondir les différentes dimensions de son identité et leur dynamique comme condition préalable à l'entrée dans une danse co-créatrice avec d'autres, au service du bien commun. Il offre ensuite un large éventail de pratiques éprouvées qui permettent de développer le co-leadership évolutionnaire et de transformer l'éducation des futurs leaders. Il examine enfin les émergences déjà visibles de différentes formes de partenariat en esquissant quelques initiatives pour les approfondir et les amplifier localement et mondialement. 

Le co-leadership évolutionnaire est la forme de « dirigeance » la mieux à même de catalyser l'émergence d'une société nouvelle. Une société co-créatrice et solidaire, dans laquelle chacun est invité à développer et utiliser ses dons singuliers tout en contribuant à l'évolution de l'humanité. Dans une période où la complexité et l'incertitude croissantes peuvent engendrer le pessimisme, le co-leadership évolutionnaire ouvre un espace créateur où un ensemble de personnes peuvent conjointement faire acte de leadership - en remettant en cause une longue tradition patriarcale et individualiste, à la fois en eux-mêmes et dans la société. 

Alain Gauthier nous invite à découvrir et construire ce "partenariat" - le co-leadership évolutionnaire - au travers d'un double voyage, dans le champ des idées et de l'action : convoquant sans préjugés toutes les cultures et traditions, il relie ainsi avec bonheur les idées de Platon ou Teilhard de Chardin à la pratique du Tai Chi et du Qi Gong taoïste. 

Alain Gauthier a participé à la journée Design Me A Planet du 7 Février 2013 à Paris. A cette occasion, dans une courte introduction à un atelier, il présente dans  la vidéo ci-dessous les principes du Co-leadership Evolutionnaire. 


 

La rencontre du 24 juin 

Organisée par l’association SoL France (Society for Organizational Learning), la rencontre avec Alain Gauthier aura lieu Lundi 24 juin de 18h30 à 21h30 au Forum 104 à Paris. Après une introduction par Jacques Chaize, préfacier de l'ouvrage et auteur du livre La porte du changement s'ouvre de l'intérieur, Alain Gauthier nous invitera tout d’abord à réfléchir à nos propres représentations du leadership dans la période de mutation que nous traversons.

Il évoquera ensuite les pratiques – personnelles, interpersonnelles et systémiques – qui peuvent nous permettre de développer des capacités de co-leadership en nous et autour de nous, pour mieux faire face aux défis sociétaux qui sont les nôtres. Le dialogue avec et entre les participants pourra conduire à partager des signes annonciateurs de cette évolution et repérer des manières de surmonter les obstacles particuliers au contexte français. 

Les détails concernant l’organisation de la soirée sont disponibles ici sur le site de SOL France. Crée en Janvier 1999, SoL France est membre du réseau SoL International issu du MIT à Boston. Apprendre ensemble, learning ou apprenance est une philosophie de l'organisation alliant humanisme et pragmatisme, et une démarche, voire un espace d'échanges, focalisés sur les cinq disciplines de Peter Senge. 

Ressources 

Core Leadership Development Site bilingue d’Alain Gauthier où l’on peut avoir accès à de nombreuses informations sur ses recherches et ses activités. On peut y lire une série d’articles passionnants sur le leadership et notamment sur le leadership évolutionnaire. 

Le Leadership est-il un art ? Pour un leadership créatif au service d’une nouvelle civilisation. (Publié dans La Revue de l’Art-Thérapie – Décembre 2012) 


SoL France Une association qui réunit des entreprises, des consultants et des chercheurs, travaillant pour le développement d’organisations capables d’atteindre des buts élevés à la fois humanistes, pragmatiques et durables.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire