dimanche 6 février 2011

Paris Integral Vision/Ken Wilber Meetup Group

Les habitants de la région parisienne – et les autres – qui cherchent à entrer en contact et à rencontrer des personnes intéressées par la Vision Intégrale et l’œuvre de Ken Wilber, peuvent le faire dans le cadre du Paris Integral Vision / Ken Wilber Meetup Group.

Fondé en 2003 à Paris, ce groupe a pour but de favoriser les débats, réflexions, activités et expériences autour de l’approche intégrale et de ses applications dans le domaine de la psychologie et de l’entreprise, de l’art et de la science, de la politique, de la médecine et de l’éducation.


Qu’est-ce que le Paris Integral Vision / Ken Wilber Meetup Group ?

Meet up en anglais signifie faire connaissance. Selon Wikipédia : « Le Meet-up est une soirée de réseautage social, centrée pour les participants sur un ou plusieurs centres d’intérêt commun. La rencontre découle d’une mise en relation électronique en amont, initiée depuis une communauté virtuelle." A ne pas confondre avec Meet Down, une rencontre réunissant des individus autour d'un centre d’intérêt et prolongée par le réseau social d'une communauté virtuelle. Cette dernière démarche s'ancre dans une rencontre et un échange réels pour ensuite se dématérialiser dans un réseau virtuel.

Meetup est aussi le nom d'un site international qui met en relation des individus souhaitant se regrouper autour d’une passion ou d’un intérêt commun, et qui permet ainsi de rechercher, parmi les milliers de groupes déjà existants, celui ou ceux qui nous correspondent. Meetup est le plus grand réseau mondial de groupes locaux. Plus de 2 000 groupes se rassemblent chaque jour dans le monde autour d'un même objectif : évoluer individuellement ou faire évoluer leurs communautés.

Le Paris Integral Vision / Ken Wilber Meetup Group utilise donc le réseau Meetup pour initier des rencontres à Paris autour de la Vision Intégrale et de l'oeuvre de Ken Wilber. Ces rencontres sont ouvertes à tous ceux qui le désirent. Il suffit pour cela de s’inscrire sur la page Meetup dédiée au groupe afin d'avoir accès aux informations concernant ses activités. Le groupe se réunit régulièrement, tous les mois, autour d’un invité, d’une vidéo, d’un thème spécifique lié à la culture intégrale. Une modique participation aux frais est demandée à chaque participant. La plupart de ses membres parlent à la fois français et anglais

Le Paris Integral Vision / Ken Wilber Meetup permet d’échanger informations et expériences sur la façon dont chacun vit, dans son contexte social et culturel, ce processus personnel d’intégration du corps, de la psyché, du mental de l’esprit qui est au cœur de la vision intégrale. On peut y mener des discussions passionnantes sur les applications, les techniques et les développements les plus novateurs de l’approche intégrale.
On peut y réfléchir ensemble sur des modèles comme ceux de la Dynamique Spirale développés par Don Beck et Chris Cowan à partir des travaux de et recherches menées par Clare W. Graves. Effectuée dans un cadre convivial et informel, ces réunions peuvent être l’occasion d’évènements artistiques, autour de la musique par exemple, ou donner lieu à des ateliers de travail pour explorer telle ou telle pratique.


Une exception française

Un des participants résume bien l’esprit du groupe : « La pensée de Ken Wilber est si peu connue en France, alors qu'elle fait un malheur aux Etats-Unis, en Allemagne et en Angleterre. Rattrapons notre retard et profitons de cette mise en perspective des changements dans le monde, nos sociétés et nous-mêmes. Cela provoque immanquablement de nouveaux questionnements et de nouvelles pratiques de vie. »

On sait effectivement qu’il existe une forme d'"exception française"dans la réception des œuvres de Ken Wilber et de la vision intégrale. Cette démarche d’intégration va à l'encontre de l’abstraction et du rationalisme propres à la culture hexagonale. Une culture riche d’une tradition analytique ayant produit de belles œuvres mais qui a pour conséquence une extrême fragmentation disciplinaire et la "parcellisation du savoir en petits fiefs de pouvoir".

Qui dit petits fiefs dit petits chefs, souvent enfermés dans le bunker d’une spécialité et rétifs à toute vision globale ou transdisciplinaire pouvant remettre en question leur pouvoir. Car la vision intégrale, c’est un fait, relativise les savoirs spécialisés, c'est-à-dire qu’elle les met en relation avec d’autres disciplines, d’autres formes de connaissance et d’activités humaines.

L’exception française provient donc d’une abstraction analytique qui a du mal à percevoir et à concevoir une épistémologie intégrative fondée sur une approche à la fois concrète et synthétique, dynamique et globale. C'est pourquoi la vision intégrale est quelquefois accueillie en France avec la réticence qui serait celle d'une assemblée de nonnes à qui on tiendrait un discours sur les plaisirs de la chair !...
Les cerveaux français sont si peu formés à une approche globale que leur parler de vision intégrale donne parfois la pénible impression de vouloir jouer une fugue de Mozart avec un tambour. La partition et l'instrument ne sont pas vraiment congruents !...
Au-delà de l’aspect très novateur de la vision intégrale, cette exception culturelle explique le retard avec lequel la culture intégrale, en général, et l’œuvre de Wilber, en particulier sont accueillies et traduites en France ainsi que le désintérêt des milieux académiques pour une approche profondément originale saluée ailleurs avec enthousiasme, notamment par les nouvelles générations. Ce qui explique pourquoi les livres de Wilber sont parmi les plus piratés sur internet....


Vision et formalisme

Suite à une longue tradition anglo-saxonne, la culture américaine est empirique, pragmatique et concrète. Pour des raisons historiques liées à la fondation des Etats-Unis par ses pères fondateurs, elle met en valeur les qualités visionnaires et créatrices de l’individu. Cette forme de « pragmatisme inspiré » explique la raison pour laquelle le paradigme intégral a pu trouver dans le contexte particulier de la culture américaine un climat propice à son développement.

Une des caractéristiques essentielles de la culture française est ce goût pour la forme qui conduit parfois au formalisme et qui explique son tropisme pour l’abstraction. Cet esprit de géométrie est hérité, entre autre, de ce que Norbert Elias nomme une "rationalité de cour", propre à l’aristocratie, qui suppose le contrôle des affects et la maîtrise des émotions. Dans De la France, Cioran écrit ceci : « Qu'a-t-elle aimé, la France ? Les styles, les plaisirs de l'intelligence, les salons, la raison, les petites perfections. L'expression précède la Nature. Il s'agit d'une culture de la forme qui recouvre les forces élémentaires et, sur tout jaillissement passionnel, étale le vernis bien pensé du raffinement...

La France considère tout ce qui dépasse la forme comme une pathologie du goût... Les Français préfèrent un mensonge bien dit à une vérité mal formulée... C'est une culture a-cosmique, non sans terre mais au-dessus d'elle. Les cultures a-cosmiques sont des cultures abstraites. Privées de contact avec les origines, elles le sont aussi avec l'esprit métaphysique et le questionnement sous-jacent de la vie... La France ? Le refus du Mystère
».

L’esprit analytique des français est donc sensible à l’harmonie abstraite des formes là où l’esprit d’entreprise des anglo-saxons est plus sensible à la dynamique concrète de l’énergie créatrice. Pour les anglo-saxons une idée est bonne si elle est efficace. Pour les français, une idée doit se révéler efficace si elle est bien formulée. Au coeur de la vision du monde des anglo-saxons : la force, l'énergie et la dynamique; au coeur de la vision du monde hexagonale: la forme, le style et l'architectonique.


Un processus d’acculturation

Entre ces deux traditions culturelles à l’origine de deux visions du monde, il faut des passeurs capables de réaliser les médiations nécessaires à un processus d’acculturation à travers lequel une forme culturelle peut être progressivement intégrée à une autre forme. L’acculturation est un processus alchimique qui s’opère chez certains esprits avant de se diffuser progressivement à des cercles de plus en plus larges.

Une alchimie subtile et créatrice qui nécessite de ne pas imposer une vision du monde au détriment de l’autre mais de reconnaître les similitudes et les différences entre deux cultures, afin de produire leur enrichissement mutuel. Ce processus d’acculturation qui fait évoluer les formes culturelles peut parfois produire des métamorphoses étonnantes.

Parce qu'elle connaît à la fois l'intérêt et les limites de l'esprit analytique, la culture française peut apporter à la culture intégrale la richesse de son génie analytique, illustrée notamment par ce grand penseur de l'évolution qu'est Bergson. Fondée sur la dynamique de l'intuition, sa pensée évolutionniste s'est constituée en réaction au rationalisme dominant sans rien renier de la rigueur analytique.
C'est cette rigueur qui permet de canaliser parfois la vigueur créatrice des anglo-saxons, notamment en corrigeant et en complexifiant certaines formulations qui s'avèrent trop simples, voire parfois carrément simplistes, et en critiquant à juste titre leur tendance à intérioriser une anthropologie capitaliste qu'ils considèrent comme naturelle et universelle.

Métamorphose
De même, la culture française a beaucoup de choses à apprendre de la culture intégrale, notamment pour remettre en question un formalisme abstrait dont l'hégémonie n’est plus en phase avec une société de l’information et de l’interconnexion qui nécessite des réponses immédiates faisant appel aux ressources de l’intuition créatrice. L'inadaptation de ce formalisme abstrait à une société en mouvement continu est d'ailleurs à l'origine d'une profonde crise d'identité qui fait de la population française la plus pessimiste au monde selon un récent sondage international.
La résolution de cette crise dont l'origine est culturelle passe par la transformation du modèle français, celui de l'universalisme abstrait hérité des Lumières, en dynamique concrète d'universalisation. Produit d'une raison érigée en principe suprême, le progrès abstrait et linéaire qui fût celui des Lumières doit s'incarner et se concrétiser pour devenir un processus d'intégration de la conscience à travers les divers stades de son développement, des plus archaïque aux plus transcendants. C'est cette métamorphose que permet l'assimilation d'une épistémologie intégrale.
Si les Lumières ont laïcisé l'héritage chrétien en l'objectivant, les nouvelles Lumières d'une pensée intégrale, fondées sur la dynamique d'une évolution culturelle, concrétise et incarne l'héritage abstrait et progressiste des Lumières. C'est parce que cette évolution culturelle est un processus inéluctable que l'introduction en France de la culture intégrale est non seulement souhaitable mais indispensable, et ce, malgré tous les obstacles, les résistances et les malentendus qu'elle ne manquera pas de susciter.


Les animateurs

Les animateurs du Paris Integral Vision/Ken Wilber Meetup Group font partie de ces passeurs entre les cultures aptes à promouvoir le processus d’acculturation dont nous venons de parler.

Animateur du groupe depuis 2005, Brian Van der Horst est américain. Formateur en P.N.L à Paris depuis 1984, il a crée l’institut Repère puis a fondé une école de coaching intégral en 1996. De 2001 à 2003, il a été le coordinateur en Europe pour l’Integral Institute crée par Ken Wilber. Son site est une mine d’informations pour tous les anglophones qui s’intéressent à la théorie intégrale et à ses applications, notamment au monde de l’entreprise. On y trouve de nombreuses présentations Powerpoint en anglais sur Ken Wilber et la vision intégrale ainsi que des vidéos de ses diverses interventions publiques.

Eric Allodi établit des connexions entre les technologies/philosophies les plus en pointe et le monde de l’entreprise où il a occupé les fonctions de top manager. Etudiant depuis onze ans d'Andrew Cohen, penseur américain de l’Eveil Evolutif et ami de Wilber, il a fondé la société Integral Vision dont le but est de rendre les entreprises intégrales en contribuant à élever leur niveau de conscience. On trouve sur le site d’Intégral Vision de nombreuses informations sur la perspective intégrale et sur la façon dont elle peut s'appliquer au monde de l’entreprise. Eric Allodi est également le directeur d'EnlightenNext pour la France qui est notamment l’éditeur du magazine Eveil et Evolution.

Alain Collery est psychothérapeute. Diplômé HEC, il a une expérience de dirigeant d'entreprise et de consultant. Après une psychanalyse, il s'est formé au coaching puis au développement personnel ainsi qu'à différentes thérapies et tout spécialement la sexothérapie. Cette formation pluri-disciplinaire le rend sensible aux démarches intégratives. C'est ainsi qu'il a organisé en2009, dans le cadre de PsY en mouvement, une Université d’été sur les nouvelles approches intégrales pour des psychothérapeutes, des psychologues, des psychiatres et des psychanalystes.


Une communauté intégrale

Le Paris Integral Vision / Ken Wilber Meetup Group se développera au fur et à mesure où les passerelles entre les cultures intégrale et francophones vont se renforcer. Ce que nous essayons de faire pour notre part à travers ce blog. Un tel groupe de travail peut devenir un exemple et un prototype pour la constitution d’autres groupes de ce type fondés sur le principe du Meet Up dans d’autres villes de France.

Avec l’apport d’autres réseaux comme celui de l’Université Intégrale, il deviendra ainsi possible de constituer une véritable communauté intégrale dans l’espace francophone comme il en existe dans bien d’autres pays, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Espagne ou en Italie par exemple.

Une communauté intégrale susceptible de développer sa spécificité en intégrant la tradition française, en l’adaptant au contexte d’une société de l’information mondialisée et en la renouvelant à travers sa participation à une dynamique planétaire de rénovation culturelle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire