mardi 2 février 2010

René Char. Une Poétique Intégrale

Une perspective devient intégrale quand elle est capable d'intégrer à la fois le raisonnement abstrait - l'explication objective de l'intelligence - et la résonance intérieure - l'implication subjective de l'intuition participant à son milieu d'une manière créatrice et poétique.
L'art poétique est une expression majeure de l'intuition visionnaire. Avec René Char, un des plus grands poètes français du siècle dernier, la poésie devient même art prophétique.
Comme le dit Jean Onimus : " L'aphorisme tel que le pratique Char nous ramène vers une forme très ancienne de poésie : celle de l'oracle. A l'opposé de la maxime, dont le but est de condenser une idée abstraite (et qui se présente comme un cristal de prose), l'oracle diffuse un flux sémantique très ouvert, dont les significations ne sauraient être exhaustivement étalées en discours. 
 
Il unit impérieusement les contraires, obligeant la pensée à sortir de ses ornières, à surmonter les obstacles que lui imposent le langage et la logique, afin d'appréhender une cohérence supérieure... La poésie contribue ainsi à ouvrir le langage sur une méditation qui le dépasse. " (Le Monde. 02/88)

Cette ouverture du langage sur une méditation qui le dépasse est sans doute ce qui caractérise une poésie intégrale dont René Char est un éminent représentant. Voici quelques un de ces aphorismes :

Agir en primitif et prévoir en stratège.
L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant...
L'intelligence avec l'ange, notre primordial souci.
Poésie, la vie future à l’intérieur de l’homme requalifié.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.
Nous faisons notre chemin comme le feu ses étincelles.
L'ennemi le plus sournois est l'actualité.
Etre du bond. N'être pas du festin, son épilogue.
Tiens vis à vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul. Là est ton contrat.
Le poète se remarque à la quantité de pages insignifiantes qu'il n'écrit pas.
Les fondations les plus fermes reposent sur la fidélité et sur l'examen critique de cette fidélité.
L'action qui a un sens pour les vivants n'a de valeur que pour les morts, d'achèvement que dans la conscience de ceux qui en héritent et la questionnent.
Confort est crime m'a dit la source en son rocher.
Le fruit est aveugle, c'est l'arbre qui voit.
Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir.
Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver.
Notre héritage n'est précédé d'aucun testament.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire